Une Ivoirienne à Abidjan

Plan cul avec une ivoirienne nue

A l'époque ou j'étais expat, pendant ma période Ivoirienne, avec quelques potes toubabs on avait l'habitude de faire des parties de bowling à l'hôtel Ivoire. En général, en fin de soirée, on était bien beurrés. Faut dire que les expats ont la fâcheuse tendance à y aller fort sur la tisane.

Bref on sortait du bowling et on allait chercher des putes histoire de finir la nuit en bonne compagnie. Ces dames on les trouvait vers le parking de l'hôtel, dans le jardin public en face ou même pour les moins chères dans le village sous l'hôtel (j'ai oublié son nom, mais si ça se trouve il a disparu maintenant). Comme au Bois de Boulogne, on pouvait baiser sur place, mais en général on emmenait les filles chez nous. Les plus blindés prenaient une chambre à l'hôtel.

On se baladait dans les environs de l'hôtel et les putes nous sifflaient : "psst patron, c'est la putain !!". Un soir j'ai ramené une black à la peau claire qui prétendait s'appeller Simone Kouassi. Vrai ou faux, en tout cas cette Ivoirienne avait une bouche rare de sensualité. Et elle savait s'en servir. A peine arrivé à ma case, elle s'est empressé de baisser mon pantalon pour me faire une fellation comme jamais. Elle a joué avec sa langue sur les bourses et mon galnd, le léchant, le suçant et le gobant avec sa bouche brûlante. Malgré l'alcool ingurgité je bandais comme un mort et rapidement j'ai eu envie de jouir. Elle a tout de suite compris, sans doute vu les contactions de ma queue. Elle m'a fait comprendre que je pouvais jouir dans sa bouche. Mon sperme blanc dans sa belle bouche noire m'excite encore quand j'y pense.

Clique ici pour revenir à la base des belles blacks